SAVE 20% SITE-WIDE*!

5 TREES PLANTED WITH EVERY MATTRESS SOLD

ENDS IN |

S'entraîner à dormir et dormir pour s'entraîner

Nouvelles

S'entraîner à dormir et dormir pour s'entraîner

Double Chevron Left Back to Blog



Au cours de sa carrière, Dennis Barrett a très bien compris l'importance du repos et de la récupération en ce qui concerne ses capacités physiques ou celles de ses athlètes.


Entraîneur-chef de l'équipe d'athlétisme de l'Université McGill à Montréal depuis 1984, Dennis a remporté le titre d'Entraîneur de l'année du congrès universitaire du Québec pas moins de 32 fois en cross-country et 22 fois en piste.


Aujourd'hui, non seulement il entraîne des athlètes de McGill, mais il a une liste de clients supplémentaires, dont des joueurs de football, des joueurs de tennis, des joueurs de la NFL, des patineurs artistiques et d’autres clients privés.

Son implication dans leur formation et leur carrière professionnelle lui permet d'observer de près comment la nutrition, l'hydratation, l'exercice et le sommeil façonnent leur corps et leur esprit. 
 
Lorsque les athlètes (ou n'importe qui d'autre, d'ailleurs) s'entraînent fréquemment, il est absolument nécessaire qu’ils puissent prendre soin de tous les aspects de leur santé physique. Si vous vous entraînez dur, un bon repos et une bonne récupération sont la pierre angulaire de la performance et de la discipline. Vous serez toujours fatigué si vous ne vous habituez pas à bien dormir.
 
Entraîner cette partie de votre cerveau pour arriver à bien vous mettre au lit est tout aussi important que l'entraînement physique lui-même. Dennis explique qu'une bonne alimentation et le repos sont essentiels pour vous préparer à une bonne journée d'entraînement.

Les athlètes et les non-athlètes ont souvent l'impression que pour faire une différence ou améliorer leur condition physique, ils doivent s'entraîner dur chaque jour. Dennis croit que ce type de mentalité est susceptible de surmener le corps et l'esprit, et donc, de conduire à l'épuisement...
 
Au lieu de cela, il recommande d'espacer les entraînements et de ne pas se donner l'impression de faire des efforts immenses tous les jours. Là serait, selon lui, le secret d'un athlétisme de pointe!
 
L'espacement de l'entraînement donne au corps le temps de continuer à travailler par lui-même et à prendre de la masse musculaire pendant les jours de repos, et de vous rendre plus fort et plus actif les jours où vous repoussez vos limites.

Se sentir bien dans sa peau et dans son corps est essentiel pour améliorer de sa performance globale, et  un bon sommeil nocturne est l'un des seuls moyens d'atteindre ce type d'objectifs.
 
Les athlètes pensent souvent qu'ils n'ont besoin que de reposer leurs muscles, ce qui n'est pas le cas. De nombreuses études ont montré que le manque de sommeil peut entraîner une diminution de la vigilance et des temps de réaction.

Cela signifie que les athlètes sont deux fois plus susceptibles de se blesser s'ils dorment moins de huit heures par nuit.

coach denniss barrett
 
Or, les temps de réaction et la vivacité d'esprit ne sont pas les seuls facteurs à prendre en compte.

Vos muscles ont également besoin de se reposer et de récupérer après une journée intense d'entraînement ou de compétition.

Vous construisez vos muscles pendant les jours d'entraînement, mais ces mêmes muscles se développent et se renforcent pendant la récupération.
 
Cependant, les muscles ne sont pas les seules parties du corps qui ont besoin de récupération, contrairement à ce que certains peuvent penser.

Les organes vitaux, le système nerveux et le cerveau d'une personne ont également besoin de repos et de récupération. Votre foie et vos reins sont tellement sollicités jour après jour que si vous ne prenez pas soin d'eux correctement, ils ne seront pas en mesure de faire leur travail.

Il est donc essentiel d'offrir à votre corps et à votre esprit une bonne nuit de sommeil.
 
La quantité de sommeil obtenu peut signifier des améliorations drastiques dans la performance et les capacités athlétiques.
 
De plus, le manque de repos et de sommeil peut parfois mener à un état de fatigue chronique, qui est presque comparable à un état comateux, explique Dennis. Une fois ce point de fatigue atteint, il est difficile de récupérer.
 
Le syndrome de fatigue chronique, ou SFC, est une condition qui survient lorsqu'une personne va au-delà du simple état de « fatigue ». C'est une fatigue intense qui peut être aggravée par l'activité mentale (étude) ou physique (entraînement).
 
Les athlètes peuvent devenir sensibles au SFC en raison de leur régime d'entraînement rigoureux, surtout s'ils ne prennent pas soin de leurs habitudes de sommeil.

Bien que les patients atteints de SFC puissent dormir jusqu'à 12 heures par nuit, ils se réveilleront quand même avec une sensation de léthargie et de manque de fraîcheur.

Si vous êtes trop épuisé, il y a de fortes chances que vous finissiez par vous retourner toute la nuit, sans arriver à faire ce que vous souhaitez le plus : dormir.
 
Certains patients atteints de SFC peuvent donc éprouver des difficultés à s'endormir et à rester endormis. Ces mauvaises nuits répétées peuvent avoir de graves conséquences sur la vie quotidienne.
 
Raison de plus pour développer une bonne routine de sommeil et s'y tenir.
 
Développer de bonnes habitudes de sommeil est une excellente façon de dépasser ces problèmes de nuits agitées.

Aller au lit à la même heure tous les soirs et se réveiller à la même heure tous les matins (même les fins de semaine) est une première étape importante pour améliorer votre sommeil.

De cette façon, l'horloge interne de votre corps a une chance de se recalibrer et de s’adapter à vos besoins réels en sommeil. Éviter la caféine, les boissons gazeuses, le tabagisme et les repas lourds quelques heures avant de vous jeter sur votre matelas améliorera aussi grandement ce sommeil tant attendu.

Puis, pensez à mettre votre téléphone en mode avion et à éviter le temps d'écran avant de vous éteindre pour la nuit... Mais cela, a-t-on vraiment besoin de le rappeler une fois de plus?


Le modèle d'entraînement de Dennis Barrett
 Dennis Barrett entrainement

Pour Dennis, l'entraînement qui fonctionne réellement se base sur le « moins c'est mieux ».

Il croit qu'en tant qu'entraîneur, son travail devrait surtout être de corriger les problèmes mineurs de ses athlètes et non les problèmes majeurs (tels que décrits plus hauts).


S'entraîner à une fréquence et un rythme qui sont constants, sans se surmener, mais tout en cherchant à repousser ses limites à chaque séance d'entraînement est ce qui vous aidera à améliorer votre rendement au fil du temps.
 
Souvent, les entraîneurs qui forcent les athlètes à se dépasser d’une façon trop intensive ou répétée peuvent sans le savoir augmenter la probabilité qu’ils s’épuisent. En tant qu'athlète, il est important d'être à l'écoute de votre corps et de ce dont il a besoin, si vous ne voulez pas être victime d'un burn-out.
 
Comme le dit Dennis : « s'il suffisait de courir beaucoup de kilomètres pour être bon en course à pied, tout le monde le ferait, mais ce n'est pas tout ce qu'il faut. »
 
Le repos et la récupération ne sont pas toujours les premières choses qui viennent à l'esprit quand on pense à la vie d’athlète, mais ils sont de la plus haute importance. Écouter votre corps et lui donner le sommeil dont il a besoin vous permettra d'en récolter encore plus d'avantages.
 
 


Si vous avez aimé notre article de blogue, n'oubliez pas de le partager avec vos amis en cliquant sur le bouton ci-dessous !


A BETTER MATTRESS

For a Better Price

Your Cart

QUESTIONS? 1 (844) 869-7659
Your Cart is Empty

Customers also bought

The Polysleep Pillow - Polysleep

The Polysleep Pillow

Choose your size

Buy Now

Estimated delivery:
The Polysleep Foundation.

The Polysleep Foundation

Choose your size

Buy Now

Estimated delivery:
Please select your country

It seems like you're not in the right place!
Let us guide you on your path to a better night's sleep.