Home
>
Sports
>
Les 5 erreurs que j'ai faites en m'entraînant pour mon premier ultra-trail
>
Make a selection
Make a selection
Les 5 erreurs que j'ai faites en m'entraînant pour mon premier ultra-trail

Sports

Les 5 erreurs que j'ai faites en m'entraînant pour mon premier ultra-trail

Double Chevron Left Back to Sports

Je m’appelle Théo et au début de l’année 2020 je me suis donné l’objectif de courir mon premier Ultra-Trail dans l’année!

 

Pour ceux qui ne le savent pas : un Ultra-Trail est une course en sentier de plus de 42 km, s’échelonnant en général entre 50 et 160 km, et ce,  sur tous les types de terrains (sable, bois, montagne, mixte…). 

Pour cette première expérience, j’ai choisi une course bien populaire au Québec : l’Ultra-Trail Harricana du Canada (UTHC) de 80 km ayant eu lieu le 12 septembre.

Est-ce que j’avais une idée de comment m’entraîner pour ce premier Ultra-Trail lorsque je me suis inscrit? Non. Mais je ne partais pas de zéro non plus : j’ai toujours été très actif et pratiqué plusieurs sports de façon compétitive. 


Après 7 mois d’essais-erreurs, je pense avoir réussi à mettre en place un entraînement d’Ultra-Trail qui m’a bien servi le jour de la course. Je vous partage aujourd'hui les leçons que j’en ai tirées.

Préparation psychologique ultra-trail.

 

Voici 5 erreurs lors de mon entraînement pour mon Ultra-Trail :

 

1)    « Je dois devenir bon en course à pied. Pour m'entraîner, il faut que je coure beaucoup et très vite.»

En effet, au début de mon entrainement si je finissais une séance et que j’avais encore de l’énergie je retournais courir pour me fatiguer au maximum. Ainsi j’avais l’impression que j’allais progresser plus vite… ce qui est FAUX!

Se lancer un tel objectif c’est, oui, s’engager à courir beaucoup et souvent, mais il est primordial de varier les types d’entraînements.

La plupart des séances ne doivent pas être fatigantes! En effet, plus de la moitié de mon temps de course hebdomadaire se faisait à allure fondamentale (vitesse très faible qui permet de garder un rythme cardiaque bas). L’important est de pouvoir courir longtemps et souvent. La capacité à courir vite se travaille dans des entraînements spécifiques (intervalles ou course en côte) une ou deux fois par semaine. Courir vite plus souvent que ça traumatiserait les muscles et les articulations et empêcherait de courir aussi souvent.

La donnée la plus importante à maximiser n’est pas le nombre de kilomètres parcourus par semaine, mais bien le temps passé à courir par semaine!


2)    « Pour progresser le plus rapidement possible, je vais courir tous les jours.»

Voilà ce que je me disais en janvier quand je me suis inscrit, surmotivé! En fait, il n’est pas optimal pour un coureur débutant/intermédiaire de courir tous les jours, je l’ai appris à mes dépens..

En lisant plus sur la récupération, je me suis rendu compte de l’importance capitale de garder des journées complètes de repos toutes les semaines.

Quand on réalise un effort physique, même modéré, on détruit des fibres musculaires, traumatise des articulations, on abîme notre corps. Sur le coup, ces séances nous affaiblissent. C’est pendant les moments de repos que le corps se reconstruit et s’améliore en prévision d’un effort futur.

Ces moments sont donc à prendre très au sérieux (repos, alimentation, hydratation de qualité). On n’y pense pas toujours, mais c’est  pendant les jours de repos qu’on progresse le plus!

Programme entraînement Ultra-Trail.

 

3)    « Je cours plus vite que mes amis, je vais donc faire mon entraînement d’Ultra-Trail seul.»

Encore une fois, c’est dans cet état d’esprit que j’ai entamé mon entraînement. Après 2-3 mois à courir seul, j’ai commencé par hasard à intégrer un groupe de course une fois par semaine, puis un autre.

Ces rencontres quotidiennes se sont révélées précieuses à plusieurs niveaux. Tout d’abord, j’ai rencontré des individus qui avaient aussi un but précis de course à pied, nous nous comprenions donc instantanément sur plein de points et avons pu nous partager nos bons coups sur du matériel, des plans d'entraînements ou des astuces pour mieux récupérer.

J’ai aussi rencontré des coureurs qui avaient déjà participé à la course à laquelle j’allais participer. Ils ont pu me partager leurs ressentis et me donner des conseils sur comment eux s’entraînaient pour cet Ultra-Trail.

Bref, en plus de garder motivé et rendre les entraînements plus plaisants, courir avec un groupe est un vrai plus pour acquérir de nouvelles connaissances!

 

4)    « Ce matin je ne suis pas motivé, je vais aller courir plus tard aujourd’hui.»

ERREUR! Combien de fois est-ce que j’ai éteint le réveil en me disant cette phrase? À partir du mois d’avril, la première chose que je faisais dans ma journée était d’aller courir!

Repousser l’entraînement à plus tard c’est donner la chance de ne pas le faire. Commencer la journée en courant c’est faire son entraînement, mais aussi commencer la journée du bon pied : vous allez revenir chez vous plein d’énergie pour bien débuter la journée!

 

5)    « Je suis stressé… je ne vais jamais pouvoir dormir la veille de ma course et je ne serais pas dans les meilleures conditions le jour J! »

Le jour de la course approchait et je me répétais cette phrase dans la tête. Pourtant, c’était FAUX !

Penser à ça ne sert qu’à angoisser et... mal dormir la veille de la course.

Oui, c’est important de bien dormir et bien manger en tout temps, mais ça l’est encore plus la semaine qui précède l’événement. Si on a bien dormi toute la semaine ce n’est pas très grave de moins dormir la nuit précédente. L’hygiène de sommeil n’est pas la chose d’une seule nuit.

Essayons d’avoir une bonne hygiène de vie au quotidien et de faire au mieux pour dormir la nuit précédente, mais si on reste éveillé à penser à la course, tâchons de rester allongé, c’est déjà du repos!

 

Voilà les 5 principales erreurs que j’ai faites en commençant mon entraînement en vue de mon premier Ultra-Trail. Grâce à des petits ajustements, ces 7 derniers mois ont été géniaux et la course s’est très bien passée pour moi : j’ai complété la course en 9h09 minutes ce qui m’a permis de me classer en 17e position sur 171 participants.

Ultra-trail Harricana 12 septembre 2020, les résultats.

Notez que ces informations sont tirées de mon expérience, je vous invite à tester ce qui marche le mieux pour vous et à le partager en commentaire!

Programme d'entraînement Ultra-Trail.


Je vous laisse, je retourne courir! À bientôt

A BETTER MATTRESS

For a Better Price

Your Cart

QUESTIONS? 1 (844) 869-7659
Your Cart is Empty

Customers also bought

The Polysleep Pillow

The Polysleep Pillow

Choose your size

Buy Now

Estimated delivery:
The Polysleep Foundation.

The Polysleep Foundation

Choose your size

Buy Now

Estimated delivery:
Please select your country

It seems like you're not in the right place!
Let us guide you on your path to a better night's sleep.