25% OFF SITE-WIDE*!

PRE-BLACK FRIDAY SALE - SKIP THE LINE!

ENDS IN |

De quelle façon le sommeil affecte-t-il l’endurance des pilotes de course automobile ?

Nouvelles

De quelle façon le sommeil affecte-t-il l’endurance des pilotes de course automobile ?

Double Chevron Left Back to Blog

Voici un homme qui n’est pas étranger au monde du sport automobile. Avec une carrière de plus de 26 ans comme coureur automobile, ce pilote d’origine montréalaise sait très bien quels peuvent être les impacts physiques, physiologiques et psychologiques à passer sa vie derrière le volant. Chris Green  a commencé le karting à l’âge de 9 ans au Québec, sport pour lequel il a participé à des compétitions internationales dans les années suivantes. Puis, il est passé à la course professionnelle, où il a remporté, entre autres, le Championnat de Formule Ford du Québec et le classique d’automne de Mont-Tremblant.

 

Vivant actuellement à Toronto, la carrière de Chris se concentre toujours sur le sport automobile canadien, mais cette fois en tant que directeur national des marques McLaren et Pagani Canada. Son expérience de premier plan lui permet d’avoir une compréhension très nette de la façon dont le sommeil affecte l’endurance et la vie quotidienne des pilotes de course.


Nous l’avons dit et nous le répétons : le monde du sport automobile est extrêmement athlétique. Une condition physique quasi parfaite est requise pour pratiquer et courir sur une piste professionnelle. Non seulement il faut pouvoir gérer les forces G, mais une vraie bonne forme physique est la seule façon de survivre en conduisant à plus de 200 km/h pour plusieurs heures d’affilée. Pensez qu’à cela s’ajoute aussi le fait que la voiture est complètement fermée, sans climatisation, avec une température pouvant atteindre 45 degrés Celsius.
Cela pour dire que toute l’endurance nécessaire dans de telles conditions ne serait pas possible sans l’ingrédient principal — le sommeil.


Dans la course professionnelle, la récupération de soi est fondamentale si l’on souhaite être au sommet de son art. Et pour arriver à récupérer de façon optimale, il est essentiel de comprendre l’impact positif que peut avoir le sommeil sur l’endurance. Parce que le corps, comme l’esprit, n’est tout simplement pas apte à se rétablir sans une délicate dose de sommeil paradoxal (chez Polysleep, on l’aime beaucoup ce sommeil-là !)

 Chris Green Polysleep

C’est le sommeil paradoxal qui est responsable du remplissage de votre jauge énergétique. Le manque de sommeil peut entraîner un épuisement de la production de glucides, ce qui peut devenir très problématique quand on a besoin de faire un effort physique prolongé, puisque ce sont ceux-ci qui vont réapprovisionner le corps en énergie pendant la durée de l’épreuve.
Et tout ça, c’est important pour les pilotes de course ? Vraiment ?
Oui ! C’est même essentiel.


Mettons les choses en contexte pour ceux qui ne sont pas coureurs automobiles. Imaginez-vous au gymnase en train de tenir un poids de 20 livres, avec les bras tendus pendant quelques secondes… 


Vous imaginez bien le picotement, le sentiment de brûlure qui s’installe, non ? 
Maintenant, imaginez le même scénario, mais cette fois dans une combinaison de course (composée de plusieurs couches ignifuges), dans une voiture chaude... et pendant deux heures entières. Un peu moins confortable, n’est-ce pas ? En plus, nous n’avons même pas pris en compte le fait que tous ces facteurs interviennent pendant une course, course dans laquelle il faut lutter d’agilité contre d’autres coureurs.


 On peut aussi noter que de tourner le volant d’une voiture de course équivaut à soulever l’équivalent d’un tel poids de 20 livres, rien que ça.  
Sans le stockage des glucides qui est maintenu par des habitudes de sommeil appropriées, l’exercice s’avère beaucoup plus difficile. C’est aussi clair que ça, l’impact du sommeil.


Le sommeil a des répercussions majeures sur les performances et les victoires. Ainsi, il est maintenant prouvé que des séances de sommeil écourtées ne sont pas beaucoup mieux que le pur manque de sommeil. Cela parce que le corps n’a pas la chance de se réparer après les moments d’action. Il faut que celui-ci puisse avoir le temps de se lancer dans un effort de régénération des cellules après une joute physique.

 Chris Green Polysleep Racing

La durée et la qualité du sommeil ont un impact réel sur la libération des hormones dans le corps. Pendant le sommeil paradoxal, l’hormone de croissance est libérée et le cortisol est régulé. La libération de l’hormone de croissance favorise l’oxydation des graisses et du cortisol, cette hormone de stress, qui a de son côté un impact direct sur la façon dont le corps digère le glucose. Dans un sport qui teste l’endurance aussi vigoureusement que la conduite d’une voiture de course, le sommeil permet donc aussi de métaboliser le glucose pour une utilisation ultérieure.


Le maintien du poids et l’exercice sont deux composantes qui peuvent affecter la capacité de tout pilote de course à performer de façon optimale. Avec un régime spécifique et une pesée programmée, une livre supplémentaire peut avoir un impact aussi significatif qu’une diminution dans le classement. Normal pour un sport où tout se compte en millisecondes.


En raison de leur entraînement et de leurs pratiques continues, les athlètes ont tendance à consommer plus de calories que la moyenne des gens. Un bon repos et un bon sommeil deviennent d’autant plus importants pour eux, car leur corps a besoin de plus de récupération. Le sommeil joue aussi pour eux un rôle important dans le maintien du poids et le respect de leur régime, tout en affectant positivement leur endurance. Tout comme l’entraînement et la nutrition, le bon sommeil est un engagement et ne se fait pas sans une certaine courbe d’apprentissage.


De plus, sans sommeil adéquat, les conducteurs peuvent aussi voir leur fonction immunitaire diminuer. Cette diminution qui rend difficile la libération d’hormones de croissance et d’autres hormones responsables du gain et de la perte de graisse. , en particulier, a montré que les athlètes qui n’étaient pas suffisamment reposés diminuent leur capacité à lever du poids de 20 livres, et cela après seulement quatre jours de sommeil inadéquat.
Ce genre de déficit pourrait faire la différence entre la première et la deuxième place sur le podium.


Une mauvaise qualité de sommeil peut également avoir un effet important sur l’humeur et cet impact négatif peut entraîner de mauvais choix de mode de vie, comme un apport calorique excessif et un manque de discipline et de motivation.
Appeler le sommeil un pilier du succès est donc un euphémisme. Pour les conducteurs, non seulement le sommeil affecte l’endurance, mais il fait réellement toute la différence.

 

De quelle façon le sommeil aide-t-il les pilotes de course automobile ?

Avec sa carrière expansive, Chris a été soumis à de nombreux lits d’hôtels différents. Matelas hauts de gamme comme matelas bas de gamme, il les a tous essayés. Dans ce contexte, il peut devenir difficile d’obtenir ce tant désiré huit à dix heures de sommeil par nuit. D’où l’importance des nuits passées dans son propre lit.


Avec la montée d’adrénaline qui accompagne les week-ends de course et les objectifs de performance, le corps s’épuise encore plus qu’à l’habitude. Surtout la veille d’une grande course.


Tout cela nous ramène à la conclusion que le sommeil est important pour les pilotes comme pour les athlètes en général.


Si vous avez aimé notre article de blog, n'oubliez pas de Partager le avec vos amis en cliquant sur le bouton ci-dessous !


A BETTER MATTRESS

For a Better Price

Your Cart

QUESTIONS? 1 (844) 869-7659
Your Cart is Empty

Customers also bought

The Polysleep Pillow - Polysleep

The Polysleep Pillow

Choose your size

Buy Now

Estimated delivery:
The Polysleep Foundation - Polysleep

The Polysleep Foundation

Choose your size

Buy Now

Estimated delivery:
Please select your country

It seems like you're not in the right place!
Let us guide you on your path to a better night's sleep.